L'ancienne usine électrique du littoral méditerranéen.

Située à l'entrée du village

8

L' histoire de cette usine a débuté en novembre 1904. Le Conseil Municipal d'Allauch a adopté à l'unanimité, le projet de convention qui devait relier la Commune à l'Énergie Électrique du Littoral Méditerranéen et  tendre ainsi à installer une usine sur le territoire.
Cet établissement, destiné à alimenter Marseille, devait également permettre la montée des eaux au Cavaou ( commune d'Allauch) et à desservir certains quartiers qui, pendant les grosses chaleurs,n'avaient «pas une goutte d'eau à boire, les citernes recevant les eaux de pluie étant la seule ressource des habitants ».
Surtout, il devait permettre l'installation d'un réseau électrique communal.

Allauch connaît donc l'alimentation en courant électrique.

C'est donc à la fin de l'été 1906 que l'usine entre en service. Quarante lampes sont prévues pour Allauch-village.
Sur le plan de l'emploi, l'usine appelée «l'énergie» par les vieux du village donne du travail en moyenne à une bonne dizaine d'allaudiens.
En vertu de la loi de nationalisation de l'énergie du 8 avril 1946, l'usine d'Allauch est tombée automatiquement sous  le giron d'Électricité de France.

L'établissement a cessé de fonctionner en 1960.

Après maintes transactions cette usine a donc été cédée à la commune qui souhaitait donner à cet établissement une vocation culturelle et artistique.
Une partie de l'usine a d'ores et déjà été aménagée afin d'accueillir les Ballets de l'Europe (compagnie dirigée par le chorégraphe Jean-Charles Gil).

J'ai glané toutes ces informations sur le quotidien de la commune (Allauch actualités), car je voulais absolument connaître l'histoire de cette belle bâtisse, car vous pensez bien que je ne fais pas partie des "vieux" du village !!! ohhhh

Dimanche matin en montant au marché au fleurs, je suis allée la voir de plus près. Ce vieux bâtiment de briques rouges m'a toujours attirée, mais je n'avais jamais pris le temps de m'y arrêter.

Quelques clichés.


1

2

4

5

7

3

A bientôt !